La Mission de Restructuration du Secteur Coton (MRSC)

La MRSC a vu le jour pour résoudre les difficultés rencontrées par la filière suite au boycott de la culture du coton par les producteurs de coton durant la campagne 1999/2000. Elle a été créée par Décret n° 01-042 / P-RM du 05 Février 2001, elle a pour mission d’élaborer, de coordonner et d’assurer le suivi de la mise en oeuvre du programme de reforme du secteur coton.

A ce titre, elle a été chargée de :
- diligenter et coordonner la finalisation des études sur la filière coton ;
- mettre en place un cadre de dialogue et de concertation regroupant les différents partenaires de la filière : producteurs, CMDT, Etat, Secteur privé, partenaires au développement ;
- préparer la tenue des Etats Généraux de la filière coton ;
- préparer la lettre de politique du secteur coton qui devra définir les objectifs, la stratégie et le plan d’actions de développement à moyen et long terme du secteur ;
- coordonner la mise en oeuvre du plan de sortie de crise et du programme de reforme de la CMDT et du secteur coton.

  La CMDT

La Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT) est la société d’économie mixte de droit Malien qui a remplacé la Compagnie Française de Développement des Textiles (CFDT, actuel DAGRIS) initiatrice de la culture du coton au Mali avant l’indépendance. L’Etat a alors confié à la CMDT, en plus de la promotion de la culture du coton, la mission de service public de développement des zones cotonnières. Un véritable travail d’organisation des zones cotonnières a été entrepris, ce qui a permis au Mali de figurer dans le ‘’peloton de tête’’ des pays producteurs de coton en Afrique et d’améliorer sensiblement les conditions de vie de ses cotonculteurs. Mais des difficultés sont apparues vers la fin des années 1990. Elles ont conduit le Gouvernement à engager des réformes devant aboutir à la privation de la CMDT et à la libéralisation de la filière avec l’installation de quatre (4) nouvelles sociétés cotonnières d’ici fin 2008.

  La BNDA

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a été créée pour faciliter l’accession du monde rural au financement bancaire et pour leur permettre ainsi d’obtenir les moyens financiers nécessaires à la réalisation de leurs entreprises. La BNDA propose certains services liés au dépôt (épargne) et d’autres liés aux crédits qu’elle octroie. La BNDA constitue le principale partenaire financier des producteurs de coton au Mali : elle finance les intrants et l’équipement agricoles. Le paiement des recettes coton est domicilié à la BNDA.

Télécharger le document

 
  • Dernières Actualités

    CIKELA DU 24 Août 2008

    Bulletin mensuel d’information de l’APCAM, N°24, Août 2008 plus

    13 JUILLET 2010

    A l’issue d’une assemblée élective de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) tenue... plus

  • Bakary Togola

     Bakary TOGOLA, un paysan modèle au Mali pour les générations futures

    Servir d’exemple, est la meilleure façon de servir son pays. Au Mali l’actuel Président de l’APCAM est un exemple palpable qui mérite la plus grande considération. En effet, les activités agricoles menées par Monsieur Bakary Togola ne cessent de séduire. C’est pourquoi le rang et le prestige de ceux qui exercent le noble métier d’agriculteur, augmentent tous les jours. plus

  • IPC en images

     Visualisez les activités de l'IPC en images plus